Et dans nos églises ?

Pourquoi vend-t-on des cierges ou des bougies dans l’enceinte d’une église ?

La vue d’un comptoir où il est question d’argent à l’entrée de l’église peut nous faire penser aux échoppes de ces vendeurs que le Christ enjoignait de chasser du Temple… Il s’agit en fait de choses bien différentes !

Sur les marches du Temple, les marchands hiérosolomytains agissaient pour eux-mêmes et étaient guidés par l’esprit du profit.

La paroisse, en vendant des cierges, permet en premier lieu au fidèle d’offrir un sacrifice au Seigneur. Ensuite, et cela est essentiel, elle assure ainsi en grande partie ses frais de fonctionnement.

A l’heure actuelle, de nombreuses personnes sont heureuses de baptiser leurs enfants, de se marier ou bien d’enterrer leurs chers disparus religieusement mais elles oublient allègrement qu’en dehors de ces évènements ponctuels les bâtiments et les clercs qui rendent cela possible doivent être soutenus de façon continue… La dîme n’est plus à la mode mais nous voulons de beaux locaux et un bel office avec de beaux servants !

Les recettes de la vente de cierges représentent aujourd’hui souvent plus d’un tiers des revenus de la paroisse. D’ où l’importance d’un juste prix.

Et c’est dans cet esprit qu’œuvre la Ciergerie Marthe et Marie.